JOYCE GALLERY présente du 9 au 17 novembre, « CABANE » par LE VILLAGE DES CRÉATEURS…

16 talents mode et design exposent à Joyce Gallery Paris
La 9e exposition du Village des Créateurs à Joyce Gallery Paris rassemblera 16 talents mode et design de la création lyonnaise et de la région Auvergne Rhône-Alpes. Une invitation à entrer à pas de velours dans l’automne par cette balade à travers la forêt.
Lieu de refuge, la cabane sera la mise en scène de cette nouvelle exposition pour proposer un temps suspendu, une véritable osmose avec la nature. Le décor végétal et boisé, entre épure et bien-être, permettra aux collections des créateurs et designers d’exhaler leur singularité.
Lignes sobres et graphiques, jeux de matières et de formes, volumes équilibrés et couleurs contrastées, nous invitent à une parenthèse enchantée.
Lieu de rencontre, d’interaction et de transversalité, le Village des Créateurs fédère à Lyon, une pluralité de personnalités, de sensibilités et d’expressions variées.
« CABANE » par LE VILLAGE DES CRÉATEURS
Exposition du 9 au 17 novembre 2018
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30
JOYCE GALERY : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
http://www.villagedescreateurs.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

RODOLPHE PARENTE présente « Lingerie Pop Métal » sur AD Intérieurs 2017 à La Monnaie de Paris, du 6 au 20 septembre…

Depuis sept ans, au mois de septembre, Marie Kalt, Rédactrice en Chef du magazine AD France et son équipe sélectionnent pour une exposition temporaire, dix décorateurs et architectes d’intérieur internationaux aux talents confirmés ou émergents. Chacun est invité à mettre en scène une pièce de la maison illustrant leur philosophie autant que leur style en s’entourant des meilleurs artisans et savoir-faire.
Une carte blanche leur permettant d’explorer non seulement une thématique donnée mais d’imaginer surtout un espace étonnant célébrant la haute-décoration. Cette année, l’exposition aura lieu à la Monnaie de Paris et sera placée sous le thème de la Matière.
Architecte d’intérieur, Rodolphe Parente interroge cette année la notion du beau dans le quotidien et sa démarche créative s’oriente vers une pièce de la maison dite de service ou fonctionnelle. Comment apporter créativité et sophistication à un espace bien souvent caché ? Dans son travail, Rodolphe Parente s’attache à l’idée que l’on peut envisager la décoration de ce genre d’espace « secondaire » avec le même souci esthétique qu’une pièce telle que le salon ou la chambre à coucher. C’est un peu comme penser l’intérieur de la poche d’un manteau avec de la fourrure ; vous êtes le seul à connaître ce confort intime, ce détail secret, cette sophistication ultime. La buanderie, scène d’expression…
Dans ce lieu, les fonctionnalités y sont diverses, souvent délaissées par le beau. L’idée ici, n’est pas de remettre en question les fonctions de base comme le lavage, le séchage, le repassage mais bien de les mettre en exergue de façon inédite à travers une lecture insolite : le choix de matières détournées, l’utilisation inattendue de savoir-faire, des détails de décoration décalés.
Ce projet se veut donc captif par le traitement original de l’espace. Le sol interrogera l’art de la marqueterie. Comme une grande peinture abstraite, en pièces de métal texturé et patiné s’animeront en taches contemporaines et colorées. Les murs en tôle polimiroir seront comme des voiles immatériels reflétant par diffraction le graphisme du sol. Détourner l’utilisation du matériau d’habillage des façades pour un usage domestique. Un lavoir de pierre s’inscrira dans un paravent en verre texturé rappelant les typologies d’aération des buanderies. La table à repasser se présentera au centre du lieu tel le symbole du beau fonctionnel. Les matières nobles habillent les fonctions techniques : le pied en patine est souligné par une structure de laiton brossé. Un rangement dissimulé met en scène des produits ménagers devenant icônes et clin d’œil à la culture pop. Des vêtements suspendus à des tringles de séchage rythment aussi l’écriture du décor.
L’approche de Rodolphe Parente se veut différente, sensible à la virtuosité du geste, ouverte aux questionnements sur la forme dans la réalité d’usage et de mise en œuvre… Apporter du beau au quotidien.
La « Lingerie Pop Métal » by Rodolphe Parente
AD Intérieur 2017
Exposition du 6 au 20 septembre 2017, de 11h à 19h
La Monnaie de Paris : 11, quai de Conti 75006 Paris
http://www.rodolpheparente.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
À propos de Rodolphe Parente
Marqué par l’excellence des décorateurs ensembliers comme Pierre Chareau, Gio Ponti ou Carlo Scarpa, Rodolphe Parente décide de se former aux métiers de sa future profession : l’architecture intérieure, le design. Diplômé en architecture intérieure à l’École Nationale des Beaux Arts de Dijon puis de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, Rodolphe Parente complète sa formation initiale en design produit à l’ECAL (École Cantonale d’Art de Lausanne).
Rodolphe Parente collabore ensuite plusieurs années avec Andrée Putman à Paris. Il conçoit de nombreux projets, allant de la conception de mobilier en passant par la conception d’architecture intérieure comme le réaménagement de l’hôtel Morgans à New York.
Stimulé par ses expériences aux cotés de grands noms du luxe et du design contemporain, Rodolphe Parente développe son studio à Paris dédié à l’architecture d’intérieure, le design et la scénographie pour des projets exclusifs, aussi bien résidentiels que commerciaux. Il a su allier à sa sensibilité des détails, celle de la maîtrise des savoir-faire pour dessiner des intérieurs sophistiqués et narratifs. Pour donner un ton juste à ses créations, Rodolphe Parente place toujours l’utilisateur au centre de sa démarche créative qu’il veut ouverte aux émotions, à la qualité du dessin, au graphisme. Il puise dans le quotidien ce qui va en permanence inspirer son travail de création : un mélange intime de textures et de sensibilités qui le guide vers une quête de perfection motivée par une recherche de conforts esthétiques et fonctionnels.
Dossiers de presse et visuels à télécharger sur : http://urlz.fr/5MNF
Non classé

JOYCE GALLERY présente jusqu’au 17 juin, le pop-up « MANISH ARORA X DERHY »…

L’été 2017 se fera sous le signe de la couleur pour DERHY.
DERHY qui met au cœur de ses collections depuis la fondation de la marque l’artisanat et les métiers d’art valorisant ainsi la culture et l’art de vivre, signe une collaboration exclusive avec MANISH ARORA.
Le créateur reconnu pour son savoir-faire dans le jeu des couleurs et son regard sur une Inde moderne a imaginé une collection aux accents acidulés sur le thème « Life is beautiful ». Robes patineuses, jupes longues ou encore petits blousons matelassés, MANISH ARORA embarque DERHY dans son monde imaginaire et habile cette collection d’ambiance festive.
La collection proposée en édition limitée est composée de 24 pièces mixant avec harmonie l’univers ultra féminin de DERHY et l’univers pop du créateur indien MANISH ARORA.
Pour célébrer cette belle rencontre, la collection prend ses appartements chez JOYCE GALLERY, dans le jardin du Palais Royal, jusqu’au 17 juin et s’offre un écrin tout particulier inspiré du travail de MANISH ARORA.
A cette occasion, JOYCE GALLERY présente également les bijoux CHABAUX et les tapis et coussins de CALLA.
MANISH ARORA X DERHY
Pop-up store jusqu’au 17 juin.
JOYCE GALLERY : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé