JOYCE GALLERY présente du 9 au 17 novembre, « CABANE » par LE VILLAGE DES CRÉATEURS…

16 talents mode et design exposent à Joyce Gallery Paris
La 9e exposition du Village des Créateurs à Joyce Gallery Paris rassemblera 16 talents mode et design de la création lyonnaise et de la région Auvergne Rhône-Alpes. Une invitation à entrer à pas de velours dans l’automne par cette balade à travers la forêt.
Lieu de refuge, la cabane sera la mise en scène de cette nouvelle exposition pour proposer un temps suspendu, une véritable osmose avec la nature. Le décor végétal et boisé, entre épure et bien-être, permettra aux collections des créateurs et designers d’exhaler leur singularité.
Lignes sobres et graphiques, jeux de matières et de formes, volumes équilibrés et couleurs contrastées, nous invitent à une parenthèse enchantée.
Lieu de rencontre, d’interaction et de transversalité, le Village des Créateurs fédère à Lyon, une pluralité de personnalités, de sensibilités et d’expressions variées.
« CABANE » par LE VILLAGE DES CRÉATEURS
Exposition du 9 au 17 novembre 2018
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30
JOYCE GALERY : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
http://www.villagedescreateurs.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente les 10 ans de NON SANS RAISON, porcelaine de Limoges. Exposition & Pop-up store, du 4 au 20 juillet…

Fondée en 2008 par Bertille Carpentier et Martial Dumas, NON SANS RAISON est devenu en l’espace d’une décennie seulement un acteur majeur et singulier dans le paysage de la porcelaine de Limoges. Maison française de création et d’édition d’objets de haute qualité artisanale, NON SANS RAISON pose un regard neuf sur les arts de la table et la manière de faire vivre une industrie d’art née il y a 250 ans.
Par ses créations et ses collaborations avec des designers, des artistes ou des manufactures, la Maison conjugue une écriture contemporaine avec un savoir-faire ancestral mis au service d’une production de grande qualité.
Tout en conservant un respect scrupuleux pour les techniques traditionnelles, NON SANS RAISON intègre à sa production des méthodes de travail et des outils innovants, cherchant à renouveler au-delà de la porcelaine elle-même, la manière de la pratiquer au XXIème siècle. Confrontant la tradition aux usages sociaux et gastronomiques d’aujourd’hui, les objets se font l’écho d’un art de vivre en transformation.
Il se dégage des porcelaines NON SANS RAISON un univers esthétique riche qui trouve ses sources d’inspiration dans les arts visuels d’hier, la culture pop d’aujourd’hui et le design prospectif de demain. L’identité de cette Maison d’édition circule ainsi à travers le temps, et cherche à bâtir un pont entre passé et présent, entre savoir-faire et création.
Fêter 10 ans de création chez JOYCE GALLERY n’est pas un hasard. C’est dans cette galerie emblématique de la mode et du design, au cœur du Palais Royal, que tout a commencé en juin 2008 et que NON SANS RAISON a présenté ses premières collections.
Exposées alors dans des lave-vaisselles, ces-dernières mettaient clairement en scène les convictions de la Maison : éthique, innovation et modernité. NON SANS RAISON affirmait alors son manifeste : faire rayonner la porcelaine dans le temps présent.
Depuis 10 ans ont passé et NON SANS RAISON s’est enrichit de collections, d’expériences, d’événements, de collaborations et c’est ce que Bertille et Martial souhaitent présenter à travers cette exposition rétrospective.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NON SANS RAISON doit son succès croissant au développement de formes innovantes et de services de table décorés de motifs graphiques d’une inaltérable modernité, cuits en grand feu pour une tenue optimale et une utilisation quotidienne.
Les jeux des lignes, les figures géométriques et les angles multiples de chaque service se prêtent à un dressage original des mets dans l’assiette ; comme un prolongement de la création artistique par le cuisinier, une mise en scène, une invitation à appréhender la construction optique.
Leur ligne singulière de Wall Plates, vaisselier mural et œuvre d’art à la fois, ainsi que le développement de formes originales ont permis d’hisser la marque dans le monde du design. Elle s’est aussi fait connaître par la diversité et la transversalité de ses collaborations avec des artistes et designers plasticiens et la pertinence d’évènements participatifs autour de la porcelaine.
Fournisseur officiel ou partenaire confidentiel, Non Sans Raison exerce également ses talents dans la création de formes sur-mesure grâce à sa maîtrise de l’ensemble de la chaîne de production porcelainière. Louis Vuitton, Yves Saint Laurent, Colette, WSN, Alife&co, Hôtel Amour, La Maison Blanche à Paris, El Celler De Can Roca, Nerua, Alife, Union Capital Groupe, Julie Gaillard Design, Galerie Triode, Claudio Colucci, American Vintage, Alain Ducasse, Joël Robuchon, Anna Wintour, Noto Paris et bien d’autres lui ont déjà fait confiance.
JOYCE GALLERY
Les 10 ans de NON SANS RAISON, porcelaine de Limoges
Exposition et pop-up store, du 4 au 20 juillet 2018
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30
Fermé le dimanche et le 14 juillet 2018
http://www.joyce.com
http://www.nonsansraison.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle : +33 6 08 56 23 91 – christian@lemoinedelasalle.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

Jusqu’au 16 février, découvrez le pop’up store « Spring Royal » de JOYCE GALLERY…

Entre mode, décoration et design, retrouvez les créations originales de Catherine Osti, Nathalie Gagneux, La Môme Bijou, Maison Pourchet, Jérom Léger…
Jusqu’au 16 février 2018
Joyce Gallery
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
Contacts presse :
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – christian@lemoinedelasalle.com
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

Poietis, ExpliSeat, Moulin Roty et l’Institut Lumière Matière sont les lauréats des TROPHÉES INPI 2017

La cérémonie des Trophées INPI 2017 a eu lieu mercredi 6 décembre. Le nom des quatre lauréats, distingués pour l’exemplarité de leur stratégie d’innovation et de leur stratégie de propriété industrielle a été dévoilé dans l‘auditorium de la Gaîté Lyrique. Présidé cette année par Catherine Maunoury, championne de France et du monde de voltige aérienne et première femme à diriger le Musée de l’air et de l’espace et l’Aéro-Club de France, le jury a consacré :
POIETIS (PESSAC, NOUVELLE AQUITAINE)
Lauréat de la catégorie Brevet, Poietis ouvre le champ des possibles dans le domaine de la greffe des tissus humains, grâce à sa technologie de bio-impression 3D.
EXPLISEAT (PARIS, ÎLE-DE-FRANCE)
Lauréat de la catégorie Design, ExpliSeat réinvente les sièges de transport pour les alléger, avantages environnementaux à la clé.
MOULIN ROTY (NORD-SUR-ERDRE, PAYS DE LA LOIRE)
Lauréat de la catégorie Marque, Moulin Roty construit son histoire autour de celles qu’il raconte aux enfants depuis plus de 40 ans.
INSTITUT LUMIÈRE MATIÈRE (LYON, RHÔNE-ALPES)
Lauréat de la catégorie Recherche, l’ILM met à profit la lumière pour sonder et façonner la matière, et poursuivre ses travaux de caractérisation de matériaux sur toutes les échelles dimensionnelles et temporelles.
« SACRÉS FRANÇAIS ! » ÉTAIT LE THÈME DE CETTE 26ÈME ÉDITION
Cette année, l’INPI avait choisi de mettre en avant ce qui caractérise l’innovation « à la française ». Avec « Sacrés Français ! », la Maison des innovateurs salue ce « je-ne-sais-quoi » qui rend notre créativité si unique, si singulière. Impertinente, inattendue, audacieuse… la liste des qualificatifs est longue pour tenter de cerner cette nature, solidement ancrée au coeur des projets et de ceux qui les déploient.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De gauche à droite : Philippe Dugourd, directeur d’ILM et Brigitte Prével, directrice adjointe d’ILM, Catherine Maunoury, Présidente du Jury, Romain Soubeyran, Directeur Général de l’INPI, Benjamin Saada, CEO d’ExpliSeat, Christine Jaffré, Responsable du développement du pôle boutiques de Moulin-Roty et Bertrand Viellerobe, CTO de Poietis.
« Avec les Trophées INPI, qui récompensent des entreprises innovantes et la qualité de leur stratégie de propriété industrielle, nous souhaitons mettre en valeur des succès, pour servir de modèle et d’inspiration à d’autres entrepreneurs. » Romain Soubeyran, Directeur Général de l’INPI
« Je viens d’un milieu où l’innovation est vitale et fulgurante, c’est pourquoi je suis ravie et fière de présider les Trophées INPI. Innover nécessite courage et agilité : je suis très impressionnée par les lauréats 2017, qui présentent des innovations très abouties, sur des marchés prometteurs. » Catherine Maunoury, présidente du jury des Trophées INPI 2017, plus jeune pilote de France à l’âge de 17 ans, détentrice de 10 titres de championne de France de voltige et de 2 de championne du monde, première femme à diriger le Musée de l’air et de l’espace de Paris-Le Bourget et première femme à diriger l’Aéro-Club de France.
Environ 250 invités se sont retrouvés à la Gaîté Lyrique, ancien théâtre aujourd’hui mué en maison de création et d’innovation ouverte, un lieu en résonance avec les valeurs de l’INPI, la maison des innovateurs. C’est la comédienne Julie Ferrier qui a joué la maîtresse de cérémonie. Catherine Maunoury, présidente du Jury, Didier Patry, Directeur Général de France Brevets, Christian Peugeot, Président de l’Union des Fabricants et Romain Soubeyran, directeur général de l’INPI ont remis le trophée designé par Ora-Ito aux lauréats, visiblement émus. A l’issue de la cérémonie, les invités ont pu découvrir les innovations des 12 nominés, exposés dans les foyers historique et moderne de la Gaîté Lyrique. Ils ont également pu se prendre pour Clément Ader, père de l’aviation française, en prenant les commandes d’Éole, grâce à une expérience de réalité virtuelle imaginée autour du brevet de Clément Ader.
http://www.inpi.fr

 

Non classé

Du 23 novembre au 10 janvier, JOYCE GALLERY présente son pop-up store de Noël « CHRISTMAS SILENCE »…

Prêt-à-Porter de Créateurs, accessoires de mode, objets de décoration, créations design, fragrances d’intérieur… Une sélection de pièces originales ou uniques de designers et marques reconnus ou émergents. JOYCE GALLERY met en avant le travail de créateurs passionnés, inspirés et incite à la découverte.
Manchettes bijoux, broches fleurs imaginaires de silicone, objets déco empreints de mystère et de fragilité, luminaires design aux accents scandinaves, bijoux en perle d’hématite ou aux allures d’oiseau de paradis, mini sacs esthétiques et minimalistes, parfums d’intérieur très parisiens, foulards faits main, chaises en patchwork de canevas vintage, décors muraux spectaculaires…. Impossible de ne pas trouver ici son bonheur et de dénicher le cadeau idéal pour ces fêtes de fin d’année….
CHRISTMAS SILENCE
Pop-up store Noël 2017
Du 23 novembre 2017 au 10 janvier 2018
JOYCE GALLERY
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Tél. +33 1 40 15 03 72
http://www.joyce.com
HORAIRES
23 & 24 novembre, de 12h à 19h
25 novembre, de 14h30 à 18h30
Du 27 novembre au 23 décembre,
Du lundi au samedi, de 12h à 19h
24 & 25 décembre, fermé
26, 27, 28, 29 et 30 décembre, de 14h30 à 18h30
1er & 2 janvier, fermé
Du 3 au 10 janvier,
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

RODOLPHE PARENTE présente « Lingerie Pop Métal » sur AD Intérieurs 2017 à La Monnaie de Paris, du 6 au 20 septembre…

Depuis sept ans, au mois de septembre, Marie Kalt, Rédactrice en Chef du magazine AD France et son équipe sélectionnent pour une exposition temporaire, dix décorateurs et architectes d’intérieur internationaux aux talents confirmés ou émergents. Chacun est invité à mettre en scène une pièce de la maison illustrant leur philosophie autant que leur style en s’entourant des meilleurs artisans et savoir-faire.
Une carte blanche leur permettant d’explorer non seulement une thématique donnée mais d’imaginer surtout un espace étonnant célébrant la haute-décoration. Cette année, l’exposition aura lieu à la Monnaie de Paris et sera placée sous le thème de la Matière.
Architecte d’intérieur, Rodolphe Parente interroge cette année la notion du beau dans le quotidien et sa démarche créative s’oriente vers une pièce de la maison dite de service ou fonctionnelle. Comment apporter créativité et sophistication à un espace bien souvent caché ? Dans son travail, Rodolphe Parente s’attache à l’idée que l’on peut envisager la décoration de ce genre d’espace « secondaire » avec le même souci esthétique qu’une pièce telle que le salon ou la chambre à coucher. C’est un peu comme penser l’intérieur de la poche d’un manteau avec de la fourrure ; vous êtes le seul à connaître ce confort intime, ce détail secret, cette sophistication ultime. La buanderie, scène d’expression…
Dans ce lieu, les fonctionnalités y sont diverses, souvent délaissées par le beau. L’idée ici, n’est pas de remettre en question les fonctions de base comme le lavage, le séchage, le repassage mais bien de les mettre en exergue de façon inédite à travers une lecture insolite : le choix de matières détournées, l’utilisation inattendue de savoir-faire, des détails de décoration décalés.
Ce projet se veut donc captif par le traitement original de l’espace. Le sol interrogera l’art de la marqueterie. Comme une grande peinture abstraite, en pièces de métal texturé et patiné s’animeront en taches contemporaines et colorées. Les murs en tôle polimiroir seront comme des voiles immatériels reflétant par diffraction le graphisme du sol. Détourner l’utilisation du matériau d’habillage des façades pour un usage domestique. Un lavoir de pierre s’inscrira dans un paravent en verre texturé rappelant les typologies d’aération des buanderies. La table à repasser se présentera au centre du lieu tel le symbole du beau fonctionnel. Les matières nobles habillent les fonctions techniques : le pied en patine est souligné par une structure de laiton brossé. Un rangement dissimulé met en scène des produits ménagers devenant icônes et clin d’œil à la culture pop. Des vêtements suspendus à des tringles de séchage rythment aussi l’écriture du décor.
L’approche de Rodolphe Parente se veut différente, sensible à la virtuosité du geste, ouverte aux questionnements sur la forme dans la réalité d’usage et de mise en œuvre… Apporter du beau au quotidien.
La « Lingerie Pop Métal » by Rodolphe Parente
AD Intérieur 2017
Exposition du 6 au 20 septembre 2017, de 11h à 19h
La Monnaie de Paris : 11, quai de Conti 75006 Paris
http://www.rodolpheparente.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
À propos de Rodolphe Parente
Marqué par l’excellence des décorateurs ensembliers comme Pierre Chareau, Gio Ponti ou Carlo Scarpa, Rodolphe Parente décide de se former aux métiers de sa future profession : l’architecture intérieure, le design. Diplômé en architecture intérieure à l’École Nationale des Beaux Arts de Dijon puis de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, Rodolphe Parente complète sa formation initiale en design produit à l’ECAL (École Cantonale d’Art de Lausanne).
Rodolphe Parente collabore ensuite plusieurs années avec Andrée Putman à Paris. Il conçoit de nombreux projets, allant de la conception de mobilier en passant par la conception d’architecture intérieure comme le réaménagement de l’hôtel Morgans à New York.
Stimulé par ses expériences aux cotés de grands noms du luxe et du design contemporain, Rodolphe Parente développe son studio à Paris dédié à l’architecture d’intérieure, le design et la scénographie pour des projets exclusifs, aussi bien résidentiels que commerciaux. Il a su allier à sa sensibilité des détails, celle de la maîtrise des savoir-faire pour dessiner des intérieurs sophistiqués et narratifs. Pour donner un ton juste à ses créations, Rodolphe Parente place toujours l’utilisateur au centre de sa démarche créative qu’il veut ouverte aux émotions, à la qualité du dessin, au graphisme. Il puise dans le quotidien ce qui va en permanence inspirer son travail de création : un mélange intime de textures et de sensibilités qui le guide vers une quête de perfection motivée par une recherche de conforts esthétiques et fonctionnels.
Dossiers de presse et visuels à télécharger sur : http://urlz.fr/5MNF
Non classé

La GALERIE GRATADOU INTUITI crée l’événement de cette Saint-Valentin 2017, en présentant, du 9 au 14 février, le bijou « Je t’embrase » (Rimbaud) de l’architecte et artiste GUILLAUME AUBRY

Embraser – définition du Littré :
1. Mettre en braise. Embraser une ville.
2. Rendre extrêmement chaud. Le soleil embrasait l’atmosphère.
3. Livrer à la guerre, à la ruine, au désordre.
En enlevant simplement une lettre “s” au manuscrit original, Guillaume Aubry fait basculer la classique formule d’affection “je t’embrasse” dans un champs lexical qui convoque tout autant la pyromanie, l’astre solaire et la tragédie, renvoyant au contexte de la lettre originale écrite par Arthur Rimbaud et adressée à Paul Verlaine alors que celui-ci venait de tenter de l’assassiner à Bruxelles le 10 juillet 1873.
Architecte et artiste, Guillaume Aubry développe depuis plusieurs années un travail plastique et théorique portant sur la question de ce qui fait paysage et sur la figure romantique du regardeur. Il travaille notamment sur les couchers de soleil en tant qu’expérience esthétique. Il est régulièrement invité à présenter la conférence-performance “Courser le soleil” doublée d’un protocole d’enregistrement sonore du coucher de soleil “Sunset sound record”, comme récemment au Centre d’Art Contemporain de Clamart, à la Biennale de Lyon ou encore à la Fondation Ricard.
« Je t’embrase » (Rimbaud)
Extrait numérisé et modifié d’une lettre manuscrite
Multiple à porter en broche, fontes d’argent et d’or (2 x 7 cm)
Production et vente Galerie Gratadou Intuiti Paris
Galerie Gratadou-intuiti Paris
16, Rue des Coutures Saint-Gervais 75003 Paris
http://www.galeriegratadou-intuiti.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé