JOYCE GALLERY / DUVELLEROY x JOSÉ LÉVY : L’éventail « Color Splash » et la vente « Fans For HeART »

Né de la rencontre de l’éventailliste Duvelleroy et de l’artiste José Lévy, l’éventail « Color Splash » est une toile vierge prête à être éclaboussée de couleurs, présenté dans un coffret avec cinq flacons d’encre colorée. Ces kits vierges, au prix de 145 euros, sont disponibles à la boutique Duvelleroy, 12, rue Amélie Paris 7ème ou sur le site http://www.duvelleroy.fr ainsi que des éventails numérotés peints par José Lévy proposés à 385 euros.

La Vente « Fans For HeART » / Une vente aux enchères organisée au profit de la Fondation des Artistes : José Lévy a eu l’idée d’inviter une trentaine d’artistes à jouer eux aussi avec l’éventail « Color Splash », et de reverser un tiers des ventes à la Fondation des artistes. plasticiens, designers, peintres, sculpteurs, illustrateurs, brodeurs… de générations et de territoires divers. Tous les artistes sollicités se sont prêtés au jeu et leurs réalisations, rassemblées sous le nom de « Fans For HeART », sont exposées à la Joyce Gallery Paris jusqu’au 1er décembre 2020, 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris. Un projet sous le signe du jeu et du partage.

Cette vente aux enchères se tiendra exclusivement sur le site http://www.theinvisiblecollection.com jusqu’au 1er décembre 2020, minuit (GMT).

Infos, règlement et enchères sur la page instagram @theinvisiblecollection

« Fan For HeART » : Les artistes invités : Alexandre Athané, Alexandre Benjamin Navet, Alfonso Munoz, Aurélie Mathigot, Duncan Campbell & Charlotte Rey, Clara Luciani, Claudia Huidobro, Géraldine Kosiak, Hugo Drubay, Isabel Marant, Ilot Ilov (Jacob Brinck), Jean-Baptiste Boyer, Jean-Guillaume Mathiaut, John Derian, José Lévy, Léo Nataf, Lionel Estève, Manon Sautet, Michèle Meunier Chatenet, Mouna Rebeiz, Nicolas Beaurepaire, Nikolay Koshelev, Pierre Yovanovitch, Raphaël Groëlly, Rosanna Lefeuvre, Santiago Reyes, Stéphane Manel, Stéphane Margolis, Théo Lescot (alias Pardon…), Till Langschied, Valérie Mréjen, Victor Cadene, Yinka Illori, Zhang Zhaoying.

Presse Joyce Gallery Paris : Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com – Christian Lemoine de La Salle : +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Non classé

VINYL FACTORY, une platine vinyle spectaculaire…

Depuis plusieurs années, le disque vinyle fait un retour très remarqué sur le devant de la scène musicale et ce phénomène semble parti pour durer… et pour cause, les mélomanes apprécient sa qualité sonore, les nostalgiques savourent son côté vintage, les esthètes raffolent de son design.

Bien connu pour son esprit rock & pop, VINYL FACTORY imagine aujourd’hui une platine vinyle en tout point spectaculaire : un design unique qui permet de faire tourner le disque quasiment à la verticale, une belle finition « piano », une fonction Bluetooth qui permet d’utiliser la platine comme une enceinte sans fil grâce aux 2 haut-parleurs intégrés… Cette platine de salon ne passera pas inaperçue et offrira le plus beau des supports à votre collection de disques. Le plaisir des yeux et des oreilles et coup de cœur assuré pour les fêtes de fin d’année notamment…

• Platine vinyle à courroie • Lecture des disques 33t, 45t et 78t • Fonction Bluetooth • Sortie Audio RCA pour branchement sur amplificateur • Enceintes 2x 5W • Fournie avec tapis antidérapant, adaptateur secteur, câble RCA / mini jack •

Prix : 109 euros / Disponible dès fin novembre sur http://www.vinylfactory.fr

Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Non classé

JOYCE GALLERY PARIS présente, du 14 au 29 octobre, FRENCH CLICHÉ « L’appartement » avec MAISON MÈRE…

Un nouveau concept au confluent de l’Art, du design et de la mode.

À l’heure où nous devons penser plus que jamais à l’idée de partage, French Cliché voit le jour et s’associe avec Maison Mère pour sa première collection à la Joyce Gallery Paris. Ensemble, ils mêlent jeune création, artisanat et mobilier du XXème siècle, sublimé. Une boutique de pièces rares, uniques ou en édition limitée sur commande ou à embarquer.

French Cliché est une plateforme collaborative pour des talents émergents, un carrefour turbulent d’idées et un véritable cabinet de curiosités. Maison d’édition, French Cliché développe des objets d’intérieur imaginés par des jeunes talents, conçus par la main de l’artisan. Un ensemble de pièces inspirées par la culture française, en édition très limitée.

Maison Mère sélectionne et réinvente le design de la fin du siècle dernier au travers de son goût pour les matières et couleurs d’aujourd’hui. Elle offre une sélection de mobilier exclusive et éclairée d’un regard nouveau.

À propos de FRENCH CLICHÉ :

Emily Marant et Hugo Matha ont conçu French Cliché comme une maison d’édition nomade, une galerie sensible et sans attaches.

Venus respectivement du monde de l’art et de la mode, ils ont choisi d’unir leurs jeunes flairs et leur french touch pour repérer celles et ceux qui vont dessiner les contours du lifestyle français de demain. Un monde peuplé d’objets beaux et plein de sens, d’événement et de rencontres à la fois surprenants et décalés. Un art de vivre qui bouscule et revisite les « clichés », un univers peuplé d’éditions d’exception et de collections capsules façonnées par les mains expertes de l’artisanat français comme par celles de jeunes designers. Un monde nouveau, en train d’éclore.

Ensemble, ils sélectionnent des jeunes créateurs pour les mettre en collaboration avec des savoir-faire. Ils sont photographes, sculpteurs, créateurs de mode, chefs, céramistes ou plasticiens. Chacun d’eux exprime un talent singulier, un savoir-faire précis et inspiré. Avec esprit, revisitent les ‘clichés’ Français, détournent des objets et proposent des pièces uniques ou des séries limitées. L’éternelle Marie-Antoinette y croise le prolixe Boris Vian, tous composent le tableau d’une France idéale, créative et foisonnante, plurielle et éclectique. Ces collaborations, comme autant de créations poétiques ou politiques, ludiques ou esthétiques apportent un vent de nouveauté sur le patrimoine Français et valorisent la trans-mission des savoirs

À propos de MAISON MÈRE :

Tous deux issus des arts appliqués, respective-ment en design graphique et d’espace, Maison mère est née de la rencontre de deux passionnés des lignes et des volumes, notamment du mobilier des années 70 au design postmoderniste. Maison Mère source des pièces du XXème siècle inédites et audacieuses réinterprétées par ses choix de textiles et coloris. C’est dans son atelier-studio parisien que sont mis en scène ces meubles et objets dans des décors singuliers et originaux.

FRENCH CLICHÉ « L’appartement » avec MAISON MÈRE / Exposition – Pop-up store, du 14 au 29 octobre 2020 / Joyce Gallery Paris : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris / Du lundi au samedi, de 11h à 19h / http://www.joyce.com

Presse / Nicolas Dal Sasso : +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com & Christian Lemoine de La Salle : +33 6 06 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Non classé

DIXNAMO, un nouveau living store à Paris…

Dixnamo Design a ouvert ses portes au 2 rue d’Alexandrie à Paris 2 : un
living-store chaleureux dédié à la décoration de la maison. Son offre mixe avec
poésie et sensibilité, artisanat et créations exclusives, vintage et contemporain,
design et sur-mesure. Niché au cœur de Paris, à proximité de la rue Montorgueil et à deux pas de la charmante place Edgar, Dixnamo Design est un nouvel espace de 45 m2 dédié à la décoration de la maison, avec une approche sensible et poétique du design. Loin des diktats et d’un beau supposé, ce mini concept-store présente une sélection inspirée
et inspirante d’objets et de petit mobilier, tous dotés d’émotion.

DESIGN SENSIBLE…
Dixnamo Design s’est donné pour credo de proposer des pièces de créateurs,
d’artisans et de fabricants qui dégagent authenticité et sensibilité, choisis pour leur
dimension émotionnelle, leur design exceptionnel ou leur ingéniosité. Avec la mise en
scène de ses trouvailles et coups de cœur, Dixnamo Design souhaite démontrer qu’il
est simple de mixer les styles et les époques, qu’il est facile d’apporter de l’esprit à
sa maison.

SUR-MESURE & PERSONNALISATION…
Le lieu offre également la possibilité de commander des objets et petit mobilier sur-mesure et/ou personnalisés. Avec le choix des dimensions, des matières, des
finitions, des coloris, le produit devient unique. Dixnamo Design permet ainsi à ses
clients d’accéder à un travail de qualité réalisé par des artisans Français et européens,
sans minimum de commande, avec un circuit court et dans un temps record. D’autres
produits, conçus par des artisans plus lointains (Cambodge, Indonésie) respectent,
quant à eux, une charte éthique et responsable humainement & écologiquement.

DES PIÈCES UNIQUES CONTEMPORAINES…
Parce que ce sont les détails qui créent le style et donnent du caractère à un
appartement, Vincent fait place aux objets insolites qui cassent les codes et met en
avant les créateurs : les Vases en wax de la Designer textile Harris du quartier, les
Soliflores taillés dans la veine du châtaignier en pays de Loire ou les Terrariums avec
base en bois ou béton aux formes originales et généreuses réalisés dans le sud de la France par une jeune société.

TALENTS ASSOCIÉS
Vincent Ditrichstein, le maître de maison, a travaillé comme directeur artistique et
designer pendant 25 ans dans l’univers de la cosmétique, pour des marques de
luxe telles que Estée Lauder et Jo Malone. Dans ce projet de living-store, il s’est
entouré de ses deux complices depuis toujours, David Largeaud, architecte
d’intérieur, et Dominique Bonnet, comptable féru d’art moderne. Ils associent leurs
visions et leurs compétences pour dénicher des produits qui donnent du sens à leur
vie, parce qu’ils ont une histoire, parce qu’ils sont juste parfaits !

DES CRÉATIONS DESIGN MAISON…
Les objets sont réalisés en partenariat avec des artisans de France et du Monde
grâce à un circuit de spécialistes ou virtuoses du bois, du métal, du plexiglas et du verre que Vincent a côtoyés dans son ancienne carrière dans la cosmétique et avec qui il
a gardé de précieux liens. Hommage à l’art de vivre Français avec les planches de
présentation « Surf » en noyer et frêne à lanière en cuir personnalisable (20 couleurs)
fabriquées en Dordogne, les Sets en cuir, les Couteaux de table d’exception taillés
dans des essences de bois rares ou de Micarta. Passionné de lames, le fondateur
de Dixnamo Design les a dessinées en partenariat avec la maison Eustache, une
coutellerie traditionnelle de Brive reprise par un jeune couple. Continuellement,
Vincent et les artisans enrichissent mutuellement leur créativité, à l’image des
Statuettes en bois bleu « Klein » et des Coupes en bois ou en pierre de rivière
sculptées par des menuisiers et des tailleurs de Bouddhas au Cambodge.

DES LUMINAIRES INSOLITES…
Avec une affection particulière pour les luminaires détonants, Vincent dévoile les
Appliques industrielles de Zulikha (également réalisables à la longueur et à la
couleur de son choix), les Rosaces en fils de cuivre rouge tricotés main les créatrices
Françaises de La Langochat, ainsi qu’une majestueuse Suspension Capeline qu’il a
lui-même conçue à partir d’un chapeau corse en paille tressée.

DU MOBILIER SUR-MESURE…
Designer dans l’âme, Vincent signe une première collection développée par «By
Dixnamo Design» : trois Guéridons gigognes dont le décor du plateau rond (en verre
ou en plexiglas) est totalement personnalisable aux couleurs et motifs du canapé (ou
des tentures, du papier peint, du tapis) : so chic !

DES DÉCORS MURAUX UNIQUES…
En partenariat avec un industriel parisien a la pointe de la technologie, Dixnamo
Design vous propose de créer avec vous également votre propre motif de papier peint
(ou de tissu mural) en relief/gaufré, avec des aspects mats/brillants, tout est possible
ou presque, pour habiller ses murs à son image et ce, dans le plus grand respect
de l’environnement : GreenGuard Gold, non polluant à la fabrication, et surtout non
toxique pour vous et vos proches : le must !

DES COUPS DE CŒUR INÉDITS…
Enfin, fan des années 50 à 70 et insatiable chineur, Vincent expose de véritables
trésors, tels que des Plats et Appliques Vallauris, berceau des céramistes, ainsi
que de beaux Objets scandinaves qui, à eux seuls, embellissent et singularisent un intérieur.

DIXNAMO : 2, rue d’Alexandrie – 75002 Paris / Du mardi au samedi, de 11h à 19h30

http://www.dixnamo.com

Presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Non classé

JOYCE GALLERY présente du 15 au 23 septembre, « MAGIS – Les 10 ans du fauteuil SPUN de Thomas Heatherwick »…

Dix années ont passé depuis la création du premier SPUN…
Du 15 au 23 septembre 2020, la Maison italienne MAGIS célèbrera cet anniversaire avec un happening à la JOYCE Gallery au cœur du Jardin du Palais Royal à Paris. Disséminés dans la galerie et posés sur des damiers noirs et blancs, 5 SPUN écarlates seront à la disposition des visiteurs. Chacun pourra tester en toute liberté ce fauteuil « toupie « et s’abandonner à son mouvement circulaire et perpétuel. Car il s’agit bien là d’abandon : par sa rotation à 360°, le SPUN se joue de nos repères et de notre notion de l’espace et de l’équilibre … D’abord appréhension, l’expérience devient rapidement jubilation. De l’étude du designer Thomas Heatherwick des formes géométriques et leur possible rotation, une question a surgi : peut-il en naître un siège ? Pour trouver la réponse, il a fallu briser les stéréotypes de l’idée même de chaise – assise, dossier, pieds – en changeant sans cesse de direction et en réadaptant les formes et les matériaux. De cette recherche est née ce fauteuil, unique et non conventionnel, édité en polyéthylène rotomoulé depuis 2010 par MAGIS.
À propos de MAGIS
MAGIS est une Maison italienne qui conçoit et développe des objets de design pour la maison, le bureau et les espaces collectifs. Fondée en 1976 en Italie du nord, elle est devenue rapidement un acteur mondial incontournable de par ses choix novateurs et sa fabrication unique. Depuis plus de 40 ans, les plus grands noms collaborent avec MAGIS – Konstantin Grcic, Ronan et Erwan Bouroullec, Jasper Morrison, Thomas Heatherwick, Marc Newson, Eero Aarnio, Philippe Starck, Marcel Wanders, Marc Berthier, Pierre Paulin… De ces rencontres naissent des objets puissants, intemporels et fidèles à la philosophie MAGIS : repousser les limites du design.
http://www.magisdesign.com
À propos de la JOYCE Gallery Paris
« La JOYCE Gallery est une nouvelle façon d‘enrichir l’imaginaire et de changer la façon de voir les expositions ». Depuis 1996, la JOYCE Gallery met en avant la découverte, la création, la passion, le savoir-faire. C’est un lieu « No Limits » qui présente de nombreuses expositions incontournables, où sont invités tour à tour designers, photographes, artistes de tous horizons, couvrant des thèmes aussi
variés que la mode, la sculpture, le floral, la beauté, la déco, la food ou le bijou.
http://www.joyce.com
« MAGIS, les 10 ans du fauteuil SPUN de Thomas Heatherwick »
Happening du 15 au 23 septembre 2020
JOYCE GALLERY : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Du lundi au vendredi, de 11h45 à 18h30
Le weekend, de 14h30 à 18h30
Happening dans le parfait respect des gestes barrières et des consignes sanitaires : gel hydroalcoolique à disposition, port du masque obligatoire, nombre de visiteurs limité.
Presse :
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY prolonge l’exposition « 800 KM MAX. – Transparence 01 » jusqu’au 10 juin…

Ouverte de nouveau depuis le 12 mai, la JOYCE GALLERY prolonge l’exposition du VILLAGE DES CRÉATEURS, interrompue par la crise du COVID-19. Cette exposition est à découvrir ou redécouvrir jusqu’au 10 juin 2020, au Palais Royal à Paris, dans des conditions sanitaires optimales.
Au mois de mars dernier, Le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) répondait une nouvelle fois à l’invitation de JOYCE GALLERY. Pour sa 10e exposition, le label des marques de créateurs-entrepreneurs de la région de Lyon a choisi d’ouvrir un cycle intitulé « Transparence », avec un premier chapitre consacré à la fabrication des collections. Le consommateur est de plus en plus exigeant. Entre créativité et quête de sens, il souhaite davantage d’authenticité, de qualité et de durabilité. Les marques françaises se doivent d’afficher clairement leurs valeurs, leur sourcing, leur production. Une transparence vis-à-vis du client, un engagement responsable, une mise à nue de leur cycle de production.
Avec cette exposition, le VILLAGE DES CRÉATEURS a sélectionné une dizaine de marques de la région Auvergne Rhône-Alpes, répondant aux critères fixés : une fabrication de leur produit à distance raisonnée, un lieu de production à 800 km max de Lyon. Ces marques ont choisi de travailler avec les ateliers experts d’un savoir-faire, qu’ils soient à Lyon, en Région, à Paris, en Normandie, en Bretagne, en Italie.
ANI ARPÉ, prêt-à-porter • ATELIER ST EUSTACHE, chaussettes transparentes • EPICOSM, oléo-cosmétique naturelle • ESKHINA, bijoux contemporains • LE FEUILLET, maroquinerie • MAKE ME STITCH, kits de broderie DIY • NUMERO K, sacs • THINGS WITH SOULS, accessoires en soie • VÉRONIQUE DE SOULTRAIT, pièces de décoration uniques et d’exception • YVO ET MOI, maillot de corps revu et corrigé • SAÏSAÏ, prêt-à-porter et accessoires
DEPUIS 2001, LE VILLAGE DES CRÉATEURS ACCOMPAGNE ET PROPULSE LES CREATEURS-ENTREPRENEURS MODE, DÉCO, & LIFESTYLE.
Le VILLAGE DES CRÉATEURS est un acteur incontournable des industries créatives. Depuis 2001, il a soutenu le développement de plus de 330 entreprises. Aujourd’hui, c’est un support de développement économique de 80 marques de mode, déco et lifestyle de la région Auvergne Rhône-Alpes. Son action s’articule autour de la pépinière d’entreprises à Lyon, Passage Thiaffait où 15 créateurs-entrepreneurs développent leur business pendant 2 à 3 ans et bénéficient de conseils d’experts et d’intervenants professionnels en entrepreneuriat, direction de collection, gestion, import-export, communication, déploiement commercial et digital. Véritable label, le VDC organise des événements, exposition, pop-up stores et fédère une communauté de 80 créateurs bénéficiant de services, de conseils. Ils échangent, partagent, souvent coconstruisent ensemble. Le VDC est aussi à l’initiative de TALENTS DE MODE, concours des nouvelles entreprises de mode.
VILLAGE DES CREATEURS – « 800 KM MAX. – Transparence 01 »
Exposition jusqu’au 10 juin 2020
Du lundi au vendredi, de 14h à 18h
Fermée le 22 mai et le 1er juin 2020
Contacts presse :
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com
http://www.villagedescreateurs.com
http://www.joyce.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Non classé

LE VILLAGE DES CRÉATEURS présente du 11 au 21 mars, sa 10ème exposition chez JOYCE GALLERY…

800 KM MAX.
TRANSPARENCE 01
Le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) répond une nouvelle fois à l’invitation de JOYCE GALLERY. Pour sa 10ème exposition, le label des marques de créateurs-entrepreneurs de la région de Lyon a choisi d’ouvrir un cycle intitulé « Transparence », avec un premier chapitre consacré à la fabrication des collections. Le consommateur est de plus en plus exigeant. Entre créativité et quête de sens, il souhaite davantage d’authenticité, de qualité et de durabilité. Les marques françaises se doivent d’afficher clairement leurs valeurs, leur sourcing, leur production. Une transparence vis-à-vis du client, un engagement responsable, une mise à nue de leur cycle de production. Avec cette exposition, le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) a sélectionné une dizaine de marques de la région Auvergne Rhône-Alpes, répondant aux critères fixés : Une fabrication de leur produit à distance raisonnée, un lieu de production à 800 km max de Lyon. Ces marques ont choisi de travailler avec les ateliers experts d’un savoir-faire, qu’ils soient à Lyon, à Paris, en régions ou même en Italie.
ANI ARPÉ, prêt-à-porter femme • ATELIER ST EUSTACHE, chaussettes transparentes • EPICOSM, oléo-cosmétiques naturelles • ESKHINA, bijoux contemporains • LE FEUILLET, maroquinerie • MAKE ME STITCH, box de broderie DIY • NUMERO K, sacs • THINGS WITH SOULS, accessoires en soie • VÉRONIQUE DE SOULTRAIT, pièces de décoration d’exception • YVO ET MOI, maillot de corps revu et corrigé.
DEPUIS 2001, LE VILLAGE DES CRÉATEURS ACCOMPAGNE ET PROPULSE LES CRÉATEURS-ENTREPRENEURS MODE, DÉCO & LIFESTYLE.
Le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) est un acteur incontournable des industries créatives. Depuis 2001, il a soutenu le développement de plus de 330 entreprises. Aujourd’hui, c’est un support de développement économique de 80 marques de mode, déco et lifestyle de la région Auvergne Rhône-Alpes. Son action s’articule autour de la pépinière d’entreprises à Lyon, Passage Thiaffait, où 15 créateurs-entrepreneurs développent leur business pendant 2 à 3 ans et bénéficient de conseils d’experts et d’intervenants professionnels en entrepreneuriat, direction de collection, gestion, import-export, communication, déploiement commercial et digital. Véritable label, le VDC organise des événements, expositions, pop-up stores et fédère une communauté de 80 créateurs bénéficiant de services, de conseils. Ils échangent, partagent, souvent coconstruisent ensemble. Le VDC est aussi à l’initiative de TALENTS DE MODE, le concours des nouvelles entreprises de mode.
800 KM MAX. TRANSPARENCE 01
Exposition du 11 mars au 21 mars 2020
JOYCE GALLERY
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Du lundi au vendredi, de 13h30 à 18h30
Samedi, de 14h30 à 18h30
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente du 22 février au 5 mars, NOCHAPIQ « Road Trip »…

Le 14 septembre 2019, à la sortie d’un concert de Christine & The Queens, salle Pleyel à Paris, Noémie Chaillet-Piquand a un déclic et décide de faire son « coming out » artistique pour devenir NOCHAPIQ. Une signature que cette artiste touche à tout revendique, assume et pose désormais sur des objets du quotidien enrubannés, des pièces de mobilier ébouriffés, des pavés parisiens parés de couleurs. Sa matière de prédilection : le ruban de Maisons de luxe, appelé également bolduc. Un certain regard sur l’art et sur l’apparence dans notre société, à découvrir du 22 février au 5 mars 2020 dans le cadre de l’exposition « Road Trip » que lui consacre la JOYCE GALLERY au Palais Royal.
Noémie Chaillet-Piquand ne s’épanouit qu’en zone libre. Son esprit créatif, voire récréatif, a besoin de marge de manœuvre, d’air, d’espace : « Je fonctionne à l’instinct. J’aime tester, tâtonner, expérimenter, fouiner ». A l’instar de la démarche spontanée qui l’a menée à la création artistique en 1993. Une première phase de réalisations personnelles qu’elle appelle « mon école des Beaux Arts ». A cette époque, il va lui suffire de commencer des collages, d’acheter quelques tubes de gouache pour prendre goût à manipuler matières, couleurs, formes et outils.
En 2015, devenue autonome et freelance dans l’univers du luxe, de la mode, de la beauté, Noémie Chaillet-Piquand renoue avec la création. Elle dégage du temps pour intensifier son envie de « Faire » sans commandes, ni contraintes. Elle va ainsi reprendre et poursuivre le travail amorcé quelques années auparavant autour de pièces de mobilier. Ses matières premières ? Des vêtements de grandes maisons déchiquetés, des couvertures de survie lacérées, des bouts de ficelle, des élastiques, des écouteurs d’iPhone… De ces drôles de matériaux, elle couvre, recouvre, habille les meubles qu’elle a chez elle ou qu’elle trouve aux puces ou à Drouot, de la chaise de jardin, à la console en bois massif. Elle va même à s’emparer et à emballer le fameux pavé parisien.
C’est en 2017, que le ruban de marques de luxe s’impose vraiment à elle, après la réalisation d’une console nommée « Woodstok », première pièce de mobilier où elle utilise ce médium original. Tout y passe alors cuillères, fourchettes, pipes, brosses à dents, appareils photos, caméras, marteaux, bracelets, prises électriques, souris d’ordinateurs… Ces objets de la vie quotidienne se parent de rubans griffés chinés en brocante ou sur internet. Elle choisit le bolduc parce qu’il ne s’achète pas et qu’il l’intéresse aussi pour sa valeur statutaire. Atypie du geste ? Façon de momifier une certaine idée de la société de consommation ? Noémie qui se sent proche du Pop Art et du Surréalisme laisse chacun libre de s’approprier cet objet rhabillé, qu’elle veut avant tout créateur de lien avec l’envie que le visiteur, l’observateur, le curieux se pose des questions en le découvrant. En 2019 Noémie Chaillet-Piquand devient NOCHAPIQ.
NOCHAPIQ, vit et travaille à Paris. Dans son atelier qu’elle appelle « Les Feuillantines » du nom de la rue où il se situe, des bolducs de toute sortes côtoient une collection de dés à coudre, des tissus, des objets fraîchement enrubannés. Sur son établi, une pléiade d’outils ciseaux de coiffeur, plioir en ivoire, gomme en crêpe, adhésif double face, planches de coupe. C’est ici qu’elle a « embolduqué » déjà plus de 2000 objets.
NOCHAPIQ « Road Trip »
Exposition du 22 février au 5 mars 2020
JOYCE GALLERY : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
Contacts presse :
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente, du 28 mai au 15 juin, « ARTICULATION », une exposition de KUNTZEL + DEYGAS…

Du 28 mai au 15 juin, Kuntzel+Deygas proposent Articulation à la galerie Joyce (Paris 1er), une exposition de dessins, objets et musique autour du mouvement et du dialogue. Dessins-affiches, encres-storyboard, speakers anthropomorphes et bande-son s’articulent et se répondent pour composer la trame d’un film imaginaire ébauché par Olivier Kuntzel et Florence Deygas. Deux grands manipulateurs d’images et son, à qui l’on doit entres autres depuis 1988 le générique de Catch me if you can pour Steven Spielberg, le personnage-égérie La Petite Robe Noire Guerlain, la Lampe MiCha (vendue au Bon Marché) ou les deux chiens existentialistes italiens Cap & Pep dont les aventures ont fait les beaux jours de Colette et du Vogue Nippon.
L’exposition regroupe deux séries de dessins organiques à l’encre : articulations d’Olivier Kuntzel et contorsions d’après modèle vivant par Florence Deygas. Certains dessins de ces deux séries seront agrandis sur des tapis tuftés main ou bien rétrécis puis sérigraphiés sur des tote bag en série limité. Dans l’espace, 8 MinuSkull, ces enceintes vanités imaginées par le duo diffuseront sons, musique et des paroles qui dialogueront pour composer un paysage sonore évolutif signé Romain Turzi dont le point de départ est un court texte français confié à Google Translate pour être traduit, manipulé, trituré en différentes langues avant son retour en français dans une version métamorphosée.
Olivier Kuntzel a débuté cette série de dessin à l’encre et gouache sur carton bois, des cadrages serrés sur des bras articulés mi organiques mi exo-squelette. On pense à des affiches pour un film fantastique élégant. “Affiches parce qu’une sensation typographique structure toujours mes dessins. Le trait est tendu, les courbes évoquent des trajectoires bien négociées ; et l’élégance naît de cette impression de rencontrer un monstre bien habillé. Dans l’affiche il y a un mystère que le film va révéler, mais là, pas de film, juste du mystère. “ Les gouaches mélangées à la poudre métallique sont encadrées sans vitre “pour charger le contact cru avec toutes ces textures. On prend le risque de l’altération, ce n’est pas un risque c’est la vie du dessin qui évolue, vieillit, se patine, devient plus précieux encore avec le temps.”
Pour sa série d’esquisses, Florence Deygas a pris rendez-vous avec une contorsionniste “pour me déstabiliser un peu face à un modèle vivant. Inédit pour moi. Les postures restaient sous mes yeux quelques secondes, les 3 heures de la première séance étaient comme un marathon sans respirer. Le mouvement était captivant. La nudité du croquis m’a toujours attiré. Ce qui peut naître du trac aussi.”. Une urgence de l’instant qui délivre de l’habilité pour s’approcher du vivant. “Je me suis retrouvée comme si je voyais un corps humain pour la première fois, étonnée de voir une tête aussi près d’une hanche, de ne plus comprendre d’où venait le point d’appui. La prochaine fois je dessinerai en cabine d’apesanteur !”
MinuSkull ” Nous avons eu envie que les premiers spectateurs de l’exposition soient un groupe de 8 MinuSkull auxquels nous avons donné des corps en ruban de métal soudé, réalisés d’après nos croquis par Y.A.ATelier, puis nous avons amené ce groupe au musicien et compositeur Romain Turzi, qui a accepté de composer une œuvre musicale à huit voix pour cette installation.
KUNTZEL + DEYGAS : « ARTICULATION »
Exposition du 28 mai au 15 juin 2019
Du lundi au vendredi, de 12h à 18h30
Samedi, de 14h30 à 19h
JOYCE GALLERY
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
http://www.kuntzel-deygas.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé