ADPHILE / Concours Presse Junior 2019 – Les lauréats…

LE CONCOURS PRESSE JUNIOR a révélé jeudi 13 juin, ses lauréats 2019 à l’occasion de la cérémonie de remise des prix, à l’auditorium du Groupe La Poste.
Lancé au mois d’octobre 2018 par l’ADPHILE (Association pour le développement de la philatélie) en collaboration avec le CLEMI (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information) et le magazine philatélique TIMBRES MAGAZINE, le CONCOURS PRESSE JUNIOR est dédié aux élèves des écoles élémentaires et de collège ; il s’inscrit dans le cadre de la semaine de la presse et des médias à l’école.
L’édition 2019 du CONCOURS PRESSE JUNIOR est placée sous le thème de « L’information sans frontières ? ». Les élèves encadrés par leurs enseignants, ont été invités à rédiger news, brèves ou articles illustrés par le timbre. Ce projet fait pleinement écho à des priorités fixées par le Ministère de l’Éducation nationale afin de renforcer les fondamentaux : Ecrire pour informer et respecter la parole de l’autre et la liberté d’expression.
Il a pour vocation de :
• Sensibiliser les élèves des écoles élémentaires et des collèges au traitement de l’actualité,
• Les former à la responsabilité et à la liberté d’expression pour en faire des citoyens libres et responsables,
• Leur donner la possibilité, assistés de leurs professeurs, de participer à la réalisation d’un magazine dans lequel le timbre constituera le principal support iconographique.
• Découvrir les richesses du timbre,
• Apprendre à chercher des informations et à vérifier les sources.
Le CONCOURS PRESSE JUNIOR 2019 clos le 31 mars dernier, a réuni plus de 3000 enfants à travers la rédaction de 400 articles aux sujets divers et variés avec cependant des thématiques récurrentes telles que la protection de l’environnement ou le développement durable. Le jury de cette seconde édition était composé notamment de personnalités telles que Raphaël Domjan, explorateur et conférencier suisse ayant
notamment initié le 1er tour du monde à l’énergie solaire ou encore la navigatrice française Anne Quéméré.
LE PALMARÈS 2019
1er PRIX DES COLLÈGES
Remis par Philippe Wahl, Président-Directeur Général du Groupe La Poste
Ibrahima Baldé, Alvin Etchian et Jean-Marc Tessia
Pour leur article :
« Le wax, un symbole de la culture africaine et de la mondialisation… »
Collège Gustave Flaubert, Paris 13ème
Classe de 6ème
Enseignante : Cassandre Pinto
2ème PRIX DES COLLÈGES
Remis par : Marie Lloberes, Déléguée Générale de la Fondation La Poste et Gauthier Toulemonde, Rédacteur en Chef de Timbres Magazine et explorateur français
Naëlle Briand, Isaac Chonavey-Idtaleb, Amar Haddaoui, Abdel-Rahman Sharaf et Joachim Testot-Pinto
Pour leur article :
« Le cochon : un animal emblématique… »
Collège Gustave Flaubert, Paris 13ème
Classe de 6ème
Enseignante : Cassandre Pinto
1er PRIX DES CLASSES ÉLÉMENTAIRES
Remis par : Anne Quéméré, exploratrice française et Richard Sénéjoux, Grand Reporter au magazine Telerama
Romane Pittin et Alexandre Deloge
Pour leur article :
« Une fête un peu amère… »
École Jacques Prévert, Saint-Jean de Braye / Centre-Val de Loire
Classe de CM2
Enseignante : Michèle Julien
2ème PRIX DES CLASSES ÉLÉMENTAIRES
Remis par : François Farcigny, Président de la C.N.E.P (Chambre syndicale française des Négociants et Experts en Philatélie)
Axelle Dubuy-Trey
(Représentée par sa maman)
Pour son article :
« La fabuleuse rencontre d’un bénévole de la Croix Rouge… »
École Fourcroy, Paris 17ème
Classe de CM1
Enseignante : Bénédicte Lavaud
À PROPOS DE L’ADPHILE
L’ADPHILE est une association ayant pour vocation d’encourager le loisir philatélique auprès du grand public, des jeunes et notamment auprès des enfants de 7 à 11 ans Elle encourage le phénomène de collection dans ses différentes dimensions culturelles, patrimoniales, historiques, ludiques et créatives L’ADPHILE est agréée par le Ministère de l’Éducation nationale comme association éducative complémentaire de l’enseignement public.
http://www.decouvrirletimbre.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente, du 28 mai au 15 juin, « ARTICULATION », une exposition de KUNTZEL + DEYGAS…

Du 28 mai au 15 juin, Kuntzel+Deygas proposent Articulation à la galerie Joyce (Paris 1er), une exposition de dessins, objets et musique autour du mouvement et du dialogue. Dessins-affiches, encres-storyboard, speakers anthropomorphes et bande-son s’articulent et se répondent pour composer la trame d’un film imaginaire ébauché par Olivier Kuntzel et Florence Deygas. Deux grands manipulateurs d’images et son, à qui l’on doit entres autres depuis 1988 le générique de Catch me if you can pour Steven Spielberg, le personnage-égérie La Petite Robe Noire Guerlain, la Lampe MiCha (vendue au Bon Marché) ou les deux chiens existentialistes italiens Cap & Pep dont les aventures ont fait les beaux jours de Colette et du Vogue Nippon.
L’exposition regroupe deux séries de dessins organiques à l’encre : articulations d’Olivier Kuntzel et contorsions d’après modèle vivant par Florence Deygas. Certains dessins de ces deux séries seront agrandis sur des tapis tuftés main ou bien rétrécis puis sérigraphiés sur des tote bag en série limité. Dans l’espace, 8 MinuSkull, ces enceintes vanités imaginées par le duo diffuseront sons, musique et des paroles qui dialogueront pour composer un paysage sonore évolutif signé Romain Turzi dont le point de départ est un court texte français confié à Google Translate pour être traduit, manipulé, trituré en différentes langues avant son retour en français dans une version métamorphosée.
Olivier Kuntzel a débuté cette série de dessin à l’encre et gouache sur carton bois, des cadrages serrés sur des bras articulés mi organiques mi exo-squelette. On pense à des affiches pour un film fantastique élégant. “Affiches parce qu’une sensation typographique structure toujours mes dessins. Le trait est tendu, les courbes évoquent des trajectoires bien négociées ; et l’élégance naît de cette impression de rencontrer un monstre bien habillé. Dans l’affiche il y a un mystère que le film va révéler, mais là, pas de film, juste du mystère. “ Les gouaches mélangées à la poudre métallique sont encadrées sans vitre “pour charger le contact cru avec toutes ces textures. On prend le risque de l’altération, ce n’est pas un risque c’est la vie du dessin qui évolue, vieillit, se patine, devient plus précieux encore avec le temps.”
Pour sa série d’esquisses, Florence Deygas a pris rendez-vous avec une contorsionniste “pour me déstabiliser un peu face à un modèle vivant. Inédit pour moi. Les postures restaient sous mes yeux quelques secondes, les 3 heures de la première séance étaient comme un marathon sans respirer. Le mouvement était captivant. La nudité du croquis m’a toujours attiré. Ce qui peut naître du trac aussi.”. Une urgence de l’instant qui délivre de l’habilité pour s’approcher du vivant. “Je me suis retrouvée comme si je voyais un corps humain pour la première fois, étonnée de voir une tête aussi près d’une hanche, de ne plus comprendre d’où venait le point d’appui. La prochaine fois je dessinerai en cabine d’apesanteur !”
MinuSkull ” Nous avons eu envie que les premiers spectateurs de l’exposition soient un groupe de 8 MinuSkull auxquels nous avons donné des corps en ruban de métal soudé, réalisés d’après nos croquis par Y.A.ATelier, puis nous avons amené ce groupe au musicien et compositeur Romain Turzi, qui a accepté de composer une œuvre musicale à huit voix pour cette installation.
KUNTZEL + DEYGAS : « ARTICULATION »
Exposition du 28 mai au 15 juin 2019
Du lundi au vendredi, de 12h à 18h30
Samedi, de 14h30 à 19h
JOYCE GALLERY
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
http://www.kuntzel-deygas.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente, du 18 avril au 18 mai, « La Tennis Bensimon…1979-2019 – Forever Young »

Serge et Yves Bensimon rendent hommage au produit qui les as propulsés 40 ans plus tôt, dans le monde de la mode.
A l’image de cette marque familiale, héritière de la culture du surplus militaire, la Bensimon est devenue au fil des années un objet de transmission, à la fois iconique et affectif.
Symbole de l’expression lifestyle de la marque, cet accessoire se joue des modes pour mieux créer la tendance. Objet culte, de pasion, parfois de revendication et d’exposition, elle est l’ambassadrice d’une créativité singulière et du casual chic français… « Autour du monde »!
Découvrez son histoire à travers une rétrospective de la marque, du 18 avril au 28 mai 2019, chez JOYCE GALLERY, 168 Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
La Tennis Collector Bensimon
La tennis des 40 ans est la réplique de la tennis originelle : immaculée. La couleur, symbole de la marque, s’immisce dans les détails. La Tennis Collector Bensimon sera vendue en exclusivité chez JOYCE GALLERY, avec ses 4 semelles interchangeables dans une pochette au monogramme unique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

La MAISON POURCHET présente une ligne exclusive baptisée « CLUB » pour cet été 2019…

Pour ce Printemps-Été 2019, la MAISON POURCHET présente une ligne exclusive baptisée « CLUB » proposée dans ses boutiques parisiennes et sur sa boutique en ligne.
Modèle phare de cette ligne intemporelle et trendy, fidèle à l’esprit de la Maison, un petit sac baguette à rabat enveloppe en cuir grainé décliné en 8 coloris (Bouton d’or, fuchsia, coquelicot, nude, lilas, blanc, amande et noir)… histoire de l’assortir selon l’humeur à toutes ses tenues estivales. Il se porte à l’épaule grâce à sa chainette dorée ; une bandoulière amovible et ajustable en cuir coordonné offre en plus diverses autres façons de le porter. A l’intérieur, sa contenance est pensée pour y ranger les essentiels du quotidien. Super pratique, un porte cartes, billets et monnaie détachable, idéal lorsque l’on ne veut pas forcément prendre son sac pour la pause déjeuner ou pour aller faire ses courses.
Cette ligne se compose également d’un compagnon, d’un porte feuille et d’un porte cartes zippé.
MAISON POURCHET
13, Place des Vosges 75004 Paris
15, avenue de l’Opéra 75001 Paris
Boutique en ligne : http://www.pourchet-paris.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

DJULA choisit Barbara Palvin pour incarner sa prochaine campagne Spring-Summer 2019…

Pour la prochaine Campagne DJULA Summer 2019 Alexandre Corrot, Fondateur et Directeur Artistique de la Maison, a choisi, pour incarner la femme DJULA, la flamboyante Barbara Palvin. Une moue qui a fait chavirer le cœur des plus grands de Louis Vuitton à Chanel, aux Anges de Victoria’s Secret.
Le top-model de 25 ans, aux allures de Lolita et au 10 millions d’abonnés sur instagram, incarne avec délice la vision d’Alexandre Corrot ; transgressant les règles, une femme intemporelle et décalée qui ose la joaillerie en accumulation… un porté irrévérencieux et moderne qui met en lumière toute la beauté des Collections DJULA.
Les Collections « Soleil » et « Marquise » photographiées sur Barbara Palvin…
La Collection SOLEIL. Astre de lumière et puissance cosmique, le Soleil est le symbole de la gloire, de rayonnement et de la vie … une Collection qui illuminera celles qui la porte.
La Collection « Marquise ». L’empreinte de la Haute Joaillerie se retrouve dans cette collection aux accents ultra sophistiqués ! Une nouvelle Collection conjuguant à merveille élégance et délicatesse, en mettant le diamant au cœur de sa création dans un serti dit « illusion ».
http://www.djula.fr
Contact presse : Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

ADPHILE x ENSAD : Le timbre réinventé…

L’ADPHILE (Association pour le développement de la philatélie) en partenariat avec L’ENSAD (Ecole Nationale des Arts Décoratifs) lance un module de recherche et de création destiné à réinventer l’usage du timbre.
L’utilisation du timbre s’est progressivement affaiblie ces dernières années. Les nouveaux moyens de communication en sont sans nul doute la cause. La lettre garde pourtant un capital sympathie fort auprès d’un large public et reste aujourd’hui encore pour beaucoup de générations un moyen de communiquer au relief incomparable. Les collections philatéliques quant à elles continuent d’être alimentées et font l’objet d’un intérêt qui ne faiblit pas avec des timbres aux valeurs inestimables. Ils évoquent des thèmes diversifiés et représentent une source de savoir originale et peu coûteuse. La lettre et son timbre sont toujours porteurs de valeurs. Ils incarnent le voyage, le partage et donnent à voir une vision du monde ouverte et humaine.
Forts de ce postulat, 10 étudiants de l’ENSAD ont été invités par l’ADPHILE durant les mois d’octobre et novembre à réfléchir à un nouvel usage du timbre. Inventer un format, un jeu, un concept innovant qui redynamiserait son utilisation initiale ainsi que le phénomène de collection. Un projet inédit dédié aux Millennials ou à un plus large public et réalisé dans une perspective possible de développement par le Groupe La Poste.
Lundi 10 décembre 2018, à l’ENSAD, les étudiants présenteront leur projet devant un jury composé notamment de Gilles Livchitz, Président de l’ADPHILE et Directeur de PHIL@POSTE*, Frédéric Morin, Directeur Adjoint de PHIL@POSTE*, Pierre Di Sciullo, graphiste, Denis Perus, enseignant à l’ENSAD….
*Groupe La Poste
À PROPOS DE l’ADPHILE
L’ADPHILE est une association ayant pour but d’encourager le loisir philatélique auprès du grand public, des jeunes et notamment auprès des enfants de 7 à 11 ans. Elle encourage le phénomène de collection dans ses différentes dimensions, culturelles, patrimoniales, historiques, ludiques et créatives. L’ADPHILE est agréée par le Ministère de l’Education Nationale comme association éducative et complémentaire de l’enseignement public.
http://www.decouvrirletimbre.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com
Galerie photos… coming soon…
Non classé