LE VILLAGE DES CRÉATEURS présente du 11 au 21 mars, sa 10ème exposition chez JOYCE GALLERY…

800 KM MAX.
TRANSPARENCE 01
Le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) répond une nouvelle fois à l’invitation de JOYCE GALLERY. Pour sa 10ème exposition, le label des marques de créateurs-entrepreneurs de la région de Lyon a choisi d’ouvrir un cycle intitulé « Transparence », avec un premier chapitre consacré à la fabrication des collections. Le consommateur est de plus en plus exigeant. Entre créativité et quête de sens, il souhaite davantage d’authenticité, de qualité et de durabilité. Les marques françaises se doivent d’afficher clairement leurs valeurs, leur sourcing, leur production. Une transparence vis-à-vis du client, un engagement responsable, une mise à nue de leur cycle de production. Avec cette exposition, le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) a sélectionné une dizaine de marques de la région Auvergne Rhône-Alpes, répondant aux critères fixés : Une fabrication de leur produit à distance raisonnée, un lieu de production à 800 km max de Lyon. Ces marques ont choisi de travailler avec les ateliers experts d’un savoir-faire, qu’ils soient à Lyon, à Paris, en régions ou même en Italie.
ANI ARPÉ, prêt-à-porter femme • ATELIER ST EUSTACHE, chaussettes transparentes • EPICOSM, oléo-cosmétiques naturelles • ESKHINA, bijoux contemporains • LE FEUILLET, maroquinerie • MAKE ME STITCH, box de broderie DIY • NUMERO K, sacs • THINGS WITH SOULS, accessoires en soie • VÉRONIQUE DE SOULTRAIT, pièces de décoration d’exception • YVO ET MOI, maillot de corps revu et corrigé.
DEPUIS 2001, LE VILLAGE DES CRÉATEURS ACCOMPAGNE ET PROPULSE LES CRÉATEURS-ENTREPRENEURS MODE, DÉCO & LIFESTYLE.
Le VILLAGE DES CRÉATEURS (VDC) est un acteur incontournable des industries créatives. Depuis 2001, il a soutenu le développement de plus de 330 entreprises. Aujourd’hui, c’est un support de développement économique de 80 marques de mode, déco et lifestyle de la région Auvergne Rhône-Alpes. Son action s’articule autour de la pépinière d’entreprises à Lyon, Passage Thiaffait, où 15 créateurs-entrepreneurs développent leur business pendant 2 à 3 ans et bénéficient de conseils d’experts et d’intervenants professionnels en entrepreneuriat, direction de collection, gestion, import-export, communication, déploiement commercial et digital. Véritable label, le VDC organise des événements, expositions, pop-up stores et fédère une communauté de 80 créateurs bénéficiant de services, de conseils. Ils échangent, partagent, souvent coconstruisent ensemble. Le VDC est aussi à l’initiative de TALENTS DE MODE, le concours des nouvelles entreprises de mode.
800 KM MAX. TRANSPARENCE 01
Exposition du 11 mars au 21 mars 2020
JOYCE GALLERY
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Du lundi au vendredi, de 13h30 à 18h30
Samedi, de 14h30 à 18h30
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente du 22 février au 5 mars, NOCHAPIQ « Road Trip »…

Le 14 septembre 2019, à la sortie d’un concert de Christine & The Queens, salle Pleyel à Paris, Noémie Chaillet-Piquand a un déclic et décide de faire son « coming out » artistique pour devenir NOCHAPIQ. Une signature que cette artiste touche à tout revendique, assume et pose désormais sur des objets du quotidien enrubannés, des pièces de mobilier ébouriffés, des pavés parisiens parés de couleurs. Sa matière de prédilection : le ruban de Maisons de luxe, appelé également bolduc. Un certain regard sur l’art et sur l’apparence dans notre société, à découvrir du 22 février au 5 mars 2020 dans le cadre de l’exposition « Road Trip » que lui consacre la JOYCE GALLERY au Palais Royal.
Noémie Chaillet-Piquand ne s’épanouit qu’en zone libre. Son esprit créatif, voire récréatif, a besoin de marge de manœuvre, d’air, d’espace : « Je fonctionne à l’instinct. J’aime tester, tâtonner, expérimenter, fouiner ». A l’instar de la démarche spontanée qui l’a menée à la création artistique en 1993. Une première phase de réalisations personnelles qu’elle appelle « mon école des Beaux Arts ». A cette époque, il va lui suffire de commencer des collages, d’acheter quelques tubes de gouache pour prendre goût à manipuler matières, couleurs, formes et outils.
En 2015, devenue autonome et freelance dans l’univers du luxe, de la mode, de la beauté, Noémie Chaillet-Piquand renoue avec la création. Elle dégage du temps pour intensifier son envie de « Faire » sans commandes, ni contraintes. Elle va ainsi reprendre et poursuivre le travail amorcé quelques années auparavant autour de pièces de mobilier. Ses matières premières ? Des vêtements de grandes maisons déchiquetés, des couvertures de survie lacérées, des bouts de ficelle, des élastiques, des écouteurs d’iPhone… De ces drôles de matériaux, elle couvre, recouvre, habille les meubles qu’elle a chez elle ou qu’elle trouve aux puces ou à Drouot, de la chaise de jardin, à la console en bois massif. Elle va même à s’emparer et à emballer le fameux pavé parisien.
C’est en 2017, que le ruban de marques de luxe s’impose vraiment à elle, après la réalisation d’une console nommée « Woodstok », première pièce de mobilier où elle utilise ce médium original. Tout y passe alors cuillères, fourchettes, pipes, brosses à dents, appareils photos, caméras, marteaux, bracelets, prises électriques, souris d’ordinateurs… Ces objets de la vie quotidienne se parent de rubans griffés chinés en brocante ou sur internet. Elle choisit le bolduc parce qu’il ne s’achète pas et qu’il l’intéresse aussi pour sa valeur statutaire. Atypie du geste ? Façon de momifier une certaine idée de la société de consommation ? Noémie qui se sent proche du Pop Art et du Surréalisme laisse chacun libre de s’approprier cet objet rhabillé, qu’elle veut avant tout créateur de lien avec l’envie que le visiteur, l’observateur, le curieux se pose des questions en le découvrant. En 2019 Noémie Chaillet-Piquand devient NOCHAPIQ.
NOCHAPIQ, vit et travaille à Paris. Dans son atelier qu’elle appelle « Les Feuillantines » du nom de la rue où il se situe, des bolducs de toute sortes côtoient une collection de dés à coudre, des tissus, des objets fraîchement enrubannés. Sur son établi, une pléiade d’outils ciseaux de coiffeur, plioir en ivoire, gomme en crêpe, adhésif double face, planches de coupe. C’est ici qu’elle a « embolduqué » déjà plus de 2000 objets.
NOCHAPIQ « Road Trip »
Exposition du 22 février au 5 mars 2020
JOYCE GALLERY : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
Contacts presse :
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

MADAME CHANTAL THOMASS x ROMETTI : Une nouvelle collection de céramiques…

Depuis plusieurs années, Madame Chantal Thomass partage sa vision de la mode et de l’art de vivre à travers des collaborations inédites et des collections inspirées.
A l’occasion du salon Maison & Objet, du 17 au 21 janvier prochain, elle dévoilera une nouvelle collection de céramiques née de la rencontre, il y a quelques saisons déjà, entre l’ultra-féminité de la créatrice et le savoir-faire de la fameuse manufacture de céramique italienne : Rometti.
Imaginée de concert avec Jean-Christophe Clair, directeur artistique de Rometti, cette collection met en scène des vases à col ponctués de rubans en céramique ou en satin, des amphores ornées de camées ou de dentelle peinte, des coupes à nœuds, des boules et cœurs décoratifs… Autant d’objets de convoitise et de séduction aux volumes généreux qui révèlent à travers leurs textures sensuelles, leurs détails raffinés, leurs finitions exigeantes les traits de féminité, d’humour, d’impertinence… l’univers de Madame Chantal Thomass. Ses couleurs fétiches subliment les émaux satinés et brillants apposés sur l’argile façonnée au tour et passée au feu. Noir et blanc, rose poudré, rose ancien exaltent les décors et ornements.
Créée en 1927 par Settimio Rometti, à Umbertide, dans la province de Perugia, et reprise en 2009 par Massimo Monini, son directeur, la manufacture de céramique Rometti perpétue la tradition et le savoir-faire d’exception des maîtres céramistes italiens. La terre d’Ombrie extraite des bords du Tibre, non loin, constitue depuis toujours l’humus vital d’une production artisanale ne se limitant pas seulement à la réalisation de belles pièces d’exception mais dont l’ambition est aussi de laisser une empreinte marquante et originale dans le panorama de la céramique d’aujourd’hui.
MADAME CHANTAL THOMASS x ROMETTI
Maison & Objet
Du 17 au 21 janvier 2020
Hall 5A – Espace Unique & Eclectic
Contacts presse :
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

MADAME CHANTAL THOMASS annonce sa collaboration avec FANTASTIC COMMUNICATION pour la mise en place et le suivi de ses relations presse…

Madame CHANTAL THOMASS a le plaisir de vous annoncer sa collaboration avec l’agence FANTASTIC COMMINICATION – Nicolas DAL SASSO & Christian LEMOINE DE LA SALLE – pour la mise en place et le suivi de ses relations presse et l’accompagnement dans ses projets créatifs.
Créatrice et Directrice Artistique, Madame CHANTAL THOMASS, partage depuis plusieurs années, sa vision de la mode et de l’art de vivre à travers des collaborations inédites et des collections inspirées. Avec féminité, modernité et humour elle signe aujourd’hui parfums, lunettes, parapluies et imagine entre autres des toiles décoratives pour la maison BARRISOL et des collections pour la manufacture de céramique italienne ROMETTI.
En octobre 2019, au Palais Royal à Paris, la JOYCE GALLERY lui consacre une exposition invitant le public à redécouvrir – à travers pièces de prêt-à-porter, objets et archives – son parcours unique. Pour l’édition 2019 d’Octobre Rose et pour la deuxième année consécutive, Madame CHANTAL THOMASS s’associe à KUSMI TEA. Ensemble, ils créent en édition limitée, un thé à la menthe aux
pétales de rose.
En janvier 2020, Madame CHANTAL THOMASS dévoilera à l’occasion du salon MAISON & OBJET, une nouvelle collection de vases, fruit de sa collaboration avec ROMETTI.
Contacts presse :
Nicolas Dal Sasso +33 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com
Christian Lemoine de La Salle : +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

ADPHILE x ÉCOLE NATIONALE DES ARTS DÉCORATIFS, Le timbre réinventé…

L’ADPHILE (Association pour le développement de la philatélie) en partenariat avec l’École Nationale des Arts Décoratifs lance un module de recherche et de création destiné à réinventer l’usage du timbre.
L’utilisation du timbre s’est progressivement affaiblie ces dernières années. Les nouveaux moyens de communication en sont sans nul doute la cause. La lettre garde pourtant un capital sympathie fort auprès d’un large public et reste aujourd’hui encore pour beaucoup de générations un moyen de communication personnalisé au relief incomparable. Les collections philatéliques quant à elles continuent d’être alimentées et font l’objet d’un intérêt qui ne faiblit pas avec des timbres aux valeurs inestimables. Ils évoquent des thèmes diversifiés et représentent une source de savoir originale et peu coûteuse. La lettre et son timbre sont toujours porteurs de valeurs. Ils incarnent le voyage, le partage et donnent à voir une vision du monde ouverte et humaine.
Fort de ce postulat, 13 étudiants de l’École Nationale des Arts Décoratifs ont été invités par l’ADPHILE durant les mois d’octobre et novembre à réfléchir à un nouvel usage du timbre. Élaborer et organiser un événement festif, culturel, économique, sportif devant mobiliser autour de grands sujets environnementaux et d’aujourd’hui un public large et transversal. Un projet inédit devant aussi amener ce public participatif à communiquer par courrier postal.
A travers ce module de réflexion et de création, il s’agit également pour ces étudiants de 3ème année de comprendre que la finalité des recherches n’a de sens que dans l’application. Le 13 décembre prochain, ils présenteront leur projet devant un jury de personnalités.
À PROPOS DE l’ADPHILE
L’ADPHILE est une association ayant pour but d’encourager le loisir philatélique auprès du grand public, des jeunes et notamment auprès des enfants de 7 à 11 ans. Elle conçoit des événements et des outils ludiques et pédagogiques avec le support du timbre sur des sujets de société : biodiversité, citoyenneté, arts… L’ADPHILE est agréée par le Ministère de l’Éducation Nationale comme association éducative et complémentaire de l’enseignement public.
http://www.decouvrirletimbre.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

La MAISON POURCHET étoffe sa fameuse ligne « CASSETTA » avec un sac worker pensé pour un quotidien actif…

Pour cet Automne Hiver, la MAISON POURCHET étoffe sa fameuse ligne « Cassetta » avec un sac conçu pour la vie de tous les jours et particulièrement pour la vie au bureau.
« Cassetta Worker » reprend tous les codes identitaires de la ligne En toile grainée ou laquée, en cuir, avec ses finitions en métal doré, ce business bag combine esthétisme minimaliste, esprit citadin et sens pratique avec sa fermeture enveloppe originale Il se porte à la main grâce à ses deux poignées originelles et à l’épaule ou en croisé avec sa bandoulière amovible et ajustable Il est parfaitement pensé et organisé pour abriter ses précieux outils de travail Séduction assurée pour sa gamme de couleurs puisqu’il est proposé dans ses différentes versions dans près de vingt coloris, du plus sobre au plus tonique Parfait pour s’accorder à toutes les humeurs et à toutes les tenues, de la plus classique à la plus audacieuse.
Working’girls voilà le compagnon idéal pour affronter de s journées super bookées.
Cassetta Worker toile grainée toile laquée 130 euros
Cassetta Worker cuir 260 euros
MAISON POURCHET
13, Place des Vosges 75004 Paris
15, avenue de l’Opéra 75001 Paris
http://www.pourchet-paris.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

CLAUDE COLLIOT, l’art de faire simple….

En quelques années, les restaurant CLAUDE COLLIOT est devenu le repère secret d’une clientèle parisienne ou de passage à Paris et de nombreuses personnalités françaises et internationales. On n’y vient pas pour être vu mais bien pour passer un moment privilégié, en toute convivialité et tranquillité. Le Chef est un virtuose. Il joue avec les saveurs, jongle avec les couleurs et s’attache avant toute chose à respecter l’essence même de chaque produit qu’il met en scène. Ici, on déguste, on prend le temps de découvrir les alliances subtiles imaginées par le Chef. Sa cuisine est saine et de saison. Claude COLLIOT ne cherche pas l’assiette parfaite, chacune d’entre elle est exécutée comme un tableau. Il tient à montrer l’unicité de chaque légume, de chaque pièce de viande, de chaque filet de poisson. Une cuisine inventive de l’instant dont la carte change au fil des humeurs, des saisons, des envies.
Enfant prodige de la gastronomie, autodidacte passionné, Claude COLLIOT est emblématique d’une restauration qui se bat, qui innove. Les légumes viennent de son propre potager et inspirent des compositions gustatives toujours aussi audacieuses et créatives. Partager un repas dans son restaurant, c’est l’assurance de se faire du bien au corps et à l’esprit.
PROMENADE AU CŒUR D’UN POTAGER…
En 2013, avec sa femme Chantal, œnologue, Claude COLLIOT acquièrt une ferme située au cœur du Val-De-Loire. Chaque week-end, ils quittent l’agitation de la capitale et partent se ressourcer au vert. « J’aime partager avec les clients de mon restaurant, les produits que je cultive. Je fais ma récolte chaque dimanche. C’est indispensable pour un Chef de regarder ses légumes pousser ; c’est une vraie source d’inspiration ». Depuis quelques années, en effet, Claude COLLIOT a décidé de redonner leurs lettres de noblesse aux légumes de saison avec pour seul objectif celui de les sublimer, de jouer avec les textures et les mélanges. On a le sentiment que chaque plat est simple. Pourtant, la technique est bien là mais de dénature jamais le produit.
« LE RESTAURANT QUE NOUS VOULIONS TROUVER EN BAS DE CHEZ NOUS… »
Voilà l’idée de Chantal et Claude COLLIOT qui ont voulu créer une atmosphère, une ambiance, une vibration particulière… Un lieu de vie plus qu’un restaurant. Avec ses accents nordiques, cette adresse devenue incontournable à Paris, mixte avec élégance et air du temps, le bois, le fer, le verre qui se tamisent le soir venu. Un univers tout en équilibre qui invite au partage, à la convivialité notamment autour de cette imposante table d’hôtes en chêne massif.
CLAUDE COLLIOT
40, rue des Blancs Manteaux
75004 Paris
http://www.claudecolliot.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – ch.lemoinedelasalle@gmail.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé