JOYCE GALLERY présente du 18 septembre au 2 octobre, LAMYLAND « FOREVER YOUNG »…

Faisant partie de la collection d’expositions « Personal Dressing » de Joyce Gallery, LAMYLAND AT JOYCE GALLERY « FOREVER YOUNG » est une exposition et installation artistique mettant en scène objets, bijoux, vêtements, photographies… qui inspirent le quotidien de Michèle Lamy. Un véritable cabinet de curiosités à découvrir durant la Paris Fashion Week.
Michèle Lamy est entrepreneuse, productrice… collaboratrice et femme du créateur américain Rick Owens.
Durant les années 60′ et 70′, elle travaille comme avocate à Paris. En 1979, elle déménage à Los Angeles où elle crée une ligne de vêtements « LAMY » et ouvre deux restaurants qui deviendront incontournables dans la cité des anges : « Le Café des Artistes » et « Les Deux Cafés ».
En 2003, Michèle Lamy s’installent de nouveau à Paris où elle développe avec Rick Owens la marque de mode du même nom reconnue aujourd’hui dans le monde entier. Au sein de la marque, Michèle Lamy est muse, inspiratrice et dirige des projets spéciaux.
Parallèlement, elle travaille avec des artisans pour la fabrication de meubles d’exception, collabore avec le fameux salon « Maison & Objet » ou encore avec la marque bijoux « Lorelee Rodkin ».
En 2014, Michèle Lamy crée « LAMYLAND » une structure qui fédère l’ensemble de ses nombreux projets créatifs comme BARGEL (Septembre 2014, Londres), BARGENALE (Mai 2015, Venise), BARGICAN (Juillet 2015, The Barbican Centre, Londres) ou « WHAT ARE WE FIGHTING FOR ? » (Janvier – Mars 2018, Selfridges, Londres).
LAMYLAND AT JOYCE GALLERY « FOREVER YOUNG »
Exposition du 18 septembre au 2 octobre 2018
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30
Joyce Gallery : 168, Galerie de Valois – Jardin du Palis Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

Nous sommes heureux d’accueillir au sein de notre agence, la marque MARIE BIZOT et sa collection de sacs « L’Essentiel R’VERSO »…

Marie Bizot est une femme qui ne se définit pas par un seul mot. Créatrice, voyageuse, maman, architecte, entrepreneuse… elle est l’amie que l’on aimerait avoir…
Créatrice depuis son plus un jeune âge, passant des heures dans l’atelier de sa grand-mère, elle concevait déjà ses propres modèles à partir de petites pièces de tissus glanées par ci par là.
Architecte d’intérieur depuis 28 ans, elle puise ses inspirations dans les musées d’art contemporain au 4 coins du monde. Lignes graphiques, formes asymétriques, style épuré définissent ses projets design et architecturaux.
Marie c’est un peu « East meets West ». Une vie de voyage réinventée entre Orient et Occident. Elle marie subtilement le charme authentique de la Chine (parfois galvaudé) et le chic parisien.
Devenue entrepreneuse en 2015, elle collabore avec la marque de prêt-à-porter féminin « la Fée Maraboutée ». Forte de cette expérience réussie, elle décide alors de créer sa marque éponyme. Dans chacune de ses collections, il y a beaucoup d’elle et de son savoir-faire. On la surprend souvent dans son atelier, piquant, ajustant un passepoil, réglant une bandoulière. Marie est une passionnée, on retrouve sa personnalité entière, son énergie, sa joie de vivre dans ses créations. Les multiples facettes de sa vie, la diversité des lieux chargés d’histoire découverts, les couleurs et les femmes rencontrées, l’inspirent, tandis que de son élégance discrète se dégage un esprit chic et intemporel. Les sacs Marie Bizot combinent avec justesse esthétisme et féminité. Elle choisit consciencieusement chacune des matières qui la font vibrer : velours soyeux, satins aux reflets irisés, lins naturels, agneau plongé…
http://www.mariebizot.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente, du 28 août au 15 septembre, « Un Tableau sur le dos » peintures et dessins d’HIPPOLYTE ROMAIN…

Un tableau sur le dos, c’est une nouvelle vision de l’art à la fois amour du vêtement de la peinture et du mouvement.
Un tableau accroché dans un musée est fixe.
Le « Street Art » fait du mur un support intransportable.
Un tableau sur le dos, c’est une réponse différente d’envisager une œuvre.
Il est possible de vivre avec, de partager l’œuvre dans la rue ou la fixer au mur.
Quand on parle d’Art Contemporain, en voici !
Peinture figurative, histoire, passion et même un clin d’œil à Picasso avec un imperméable :
« Les garçons d’Avignon »
A voir absolument !
Hippolyte Romain
A propos d’Hippolyte Romain
Des nuits du palace dans les années 80 en passant par la mode et les défilés : vogue, Armani, Chantal Thomass, Sonia Rikyel, Dorothée Bis, Christian Lacroix, Dior, etc…
Grand reporter en dessin pour de grands magasines : Figaro, Libération, et bien d’autres…
Création du « petit cirque élégant », spectacle poétique pendant 10 ans, performance en chine, en Italie, en Allemagne au Japon et en France.
Rencontre avec la Chine avec 15 ans de fidélité et de passion et avec le « Jardin d’Acclimatation » dont il fut directeur artistique.
Création d’une Maison de Thé au Jardin d’Acclimatation.
Écrivain, 70 livres, autant de mises en scène originales : Rencontre décisive avec Régine Deforges, Anna Piaggi, deux icônes de la mode, Robert Altman dans « prêt-à-porter », Fabrice Lecomte dans Ridicule …
Création de « la roulotte à rêve » avec des poèmes et comtes pour enfants et un one man show au théâtre avec « paroles et funambule ». Auteur de plusieurs pièces de théâtre.
Réalisation en 2018 d’une fresque de 30 mètre dans un palace parisien sur le thème de la mode, du cinéma, de Paris et l’univers d’Elsa Schiaparelli.
JOYCE GALLERY
« Un Tableau sur le dos » peintures et dessins d’Hippolyte Romain
Exposition du 28 août au 15 septembre 2018
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30
Fermé le dimanche
http://www.joyce.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente les 10 ans de NON SANS RAISON, porcelaine de Limoges. Exposition & Pop-up store, du 4 au 20 juillet…

Fondée en 2008 par Bertille Carpentier et Martial Dumas, NON SANS RAISON est devenu en l’espace d’une décennie seulement un acteur majeur et singulier dans le paysage de la porcelaine de Limoges. Maison française de création et d’édition d’objets de haute qualité artisanale, NON SANS RAISON pose un regard neuf sur les arts de la table et la manière de faire vivre une industrie d’art née il y a 250 ans.
Par ses créations et ses collaborations avec des designers, des artistes ou des manufactures, la Maison conjugue une écriture contemporaine avec un savoir-faire ancestral mis au service d’une production de grande qualité.
Tout en conservant un respect scrupuleux pour les techniques traditionnelles, NON SANS RAISON intègre à sa production des méthodes de travail et des outils innovants, cherchant à renouveler au-delà de la porcelaine elle-même, la manière de la pratiquer au XXIème siècle. Confrontant la tradition aux usages sociaux et gastronomiques d’aujourd’hui, les objets se font l’écho d’un art de vivre en transformation.
Il se dégage des porcelaines NON SANS RAISON un univers esthétique riche qui trouve ses sources d’inspiration dans les arts visuels d’hier, la culture pop d’aujourd’hui et le design prospectif de demain. L’identité de cette Maison d’édition circule ainsi à travers le temps, et cherche à bâtir un pont entre passé et présent, entre savoir-faire et création.
Fêter 10 ans de création chez JOYCE GALLERY n’est pas un hasard. C’est dans cette galerie emblématique de la mode et du design, au cœur du Palais Royal, que tout a commencé en juin 2008 et que NON SANS RAISON a présenté ses premières collections.
Exposées alors dans des lave-vaisselles, ces-dernières mettaient clairement en scène les convictions de la Maison : éthique, innovation et modernité. NON SANS RAISON affirmait alors son manifeste : faire rayonner la porcelaine dans le temps présent.
Depuis 10 ans ont passé et NON SANS RAISON s’est enrichit de collections, d’expériences, d’événements, de collaborations et c’est ce que Bertille et Martial souhaitent présenter à travers cette exposition rétrospective.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NON SANS RAISON doit son succès croissant au développement de formes innovantes et de services de table décorés de motifs graphiques d’une inaltérable modernité, cuits en grand feu pour une tenue optimale et une utilisation quotidienne.
Les jeux des lignes, les figures géométriques et les angles multiples de chaque service se prêtent à un dressage original des mets dans l’assiette ; comme un prolongement de la création artistique par le cuisinier, une mise en scène, une invitation à appréhender la construction optique.
Leur ligne singulière de Wall Plates, vaisselier mural et œuvre d’art à la fois, ainsi que le développement de formes originales ont permis d’hisser la marque dans le monde du design. Elle s’est aussi fait connaître par la diversité et la transversalité de ses collaborations avec des artistes et designers plasticiens et la pertinence d’évènements participatifs autour de la porcelaine.
Fournisseur officiel ou partenaire confidentiel, Non Sans Raison exerce également ses talents dans la création de formes sur-mesure grâce à sa maîtrise de l’ensemble de la chaîne de production porcelainière. Louis Vuitton, Yves Saint Laurent, Colette, WSN, Alife&co, Hôtel Amour, La Maison Blanche à Paris, El Celler De Can Roca, Nerua, Alife, Union Capital Groupe, Julie Gaillard Design, Galerie Triode, Claudio Colucci, American Vintage, Alain Ducasse, Joël Robuchon, Anna Wintour, Noto Paris et bien d’autres lui ont déjà fait confiance.
JOYCE GALLERY
Les 10 ans de NON SANS RAISON, porcelaine de Limoges
Exposition et pop-up store, du 4 au 20 juillet 2018
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
Du lundi au samedi, de 14h30 à 18h30
Fermé le dimanche et le 14 juillet 2018
http://www.joyce.com
http://www.nonsansraison.com
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle : +33 6 08 56 23 91 – christian@lemoinedelasalle.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

JOYCE GALLERY présente du 2 au 28 mai, l’univers de la MAISON RUCHER… Exposition & Pop-up store…

« Nous sommes les abeilles de l’univers. Nous butinons éperdument le miel du visible pour l’accumuler dans la grande ruche d’or de l’invisible. ”
Maria Rainer Rilke
Retrouver les racines du luxe, en empruntant le chemin exigeant de la grande tradition artisanale.
S’inspirer de la rigueur inlassable des abeilles, ouvrières généreuses dont l’art est la métamorphose.
Sélectionner avec rigueur de grands artisans au savoir-faire manufacturier exceptionnel.
Préserver nos précieux patrimoines, devenu trop rares et les enrichir d’une vision artistique contemporaine.
Proposer une collection exclusive, haut de gamme et responsable, comme une alternative aux marques de luxe largement diffusées.
Telles sont les fondations de Maison Rucher, au carrefour de métiers de création irréprochables dont il faut préserver l’avenir.
Après avoir passé plus de 20 ans Paris au service des couturiers et des créateurs de Mode, Christophe Campagnola se forme à la magie de l’apiculture dans un petit rucher école de campagne dans le Sud et installe sa maison en Provence. Au chant des Reines qui annonce l’essaimage de la colonie il commence à s’interroger sur les conditions de vie des Abeilles et sur le syndrome d’effondrement des colonies d’Abeilles (CCD) qui touche les Abeilles dans le monde entier et menace par là-même l’équilibre écologique (et économique) de notre planète.
Comme une nécessité, il dédie son expertise du monde de la création et du luxe à la création de MAISON RUCHER qui s’articule autour de 3 univers produit : les miels, les bougies, les vêtements prêt-à-porter et accessoires.
Les miels sont de crus français, d’origine florale et géographique précise, récolté par des apiculteurs responsables, conditionnés dans des pots de verres au couvercle de bois tourné, poncé, ajusté à la main.
Les bougies en pure cire alvéolée de cadre de ruche, sont fabriquées artisanalement et lovées sous des cloches de maitres verriers italiens,
Les vestes d’appartements sont coupées dans des draps de laine et cachemire tissés par un ancestral atelier du Sud de la France et confectionnées dans un atelier voisin, au savoir-faire irréprochable. Les Abeilles qui ornent ici et là certains articles de la collection, sont en métal, parfois précieux, réalisées par un fondeur d’art héraultais qui n’utilise que des métaux recyclés.
MAISON RUCHER adhère et soutient la Société Centrale d’Apiculture des Jardins du Luxembourg à Paris, crée il y a plus de 150 ans pour contribuer à la survie de l’abeille.
http://www.maisonrucher.com
JOYCE GALLERY
Exposition et pop-up store MAISON RUCHER
Du 2 au 28 mai 2018
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
De 14h30 à 18h30, du lundi au samedi. Fermé les jours fériés
http://www.joyce.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

MAISON POURSIN… Métiers d’art et Savoir-faire…

La date de fondation de la Maison est incertaine mais on sait qu’elle existait déjà en 1830, ce qui en fait un des plus anciens ateliers en activité à Paris. L’affaire se fixa à l’adresse actuelle, rue des Vinaigriers dans le 10ème arrondissement, en 1891. Elle accueille Simon Poursin comme associé en 1896, qui en deviendra seul propriétaire à partir de 1907.
Spécialisée dès son origine dans les articles fondus pour la sellerie et les harnais d’attelage, la Maison acquiert une grande renommée en équipant le modeste percheron comme le pur-sang royal, la diligence campagnarde aussi bien que le carrosse princier.
Pendant la Grande Guerre, Poursin fournit le matériel nécessaire au harnachement des chevaux utilisés pour la reconnaissance et la traction : les affaires étaient florissantes. Mais l’apparition de l’automobile, la diminution, puis la quasi-disparition de la traction animale, forçat la Maison à changer d’orientation et à se spécialiser dans la production de pièces pour la maroquinerie (boucles, anneaux, ferrures…), jusqu’alors marginale, devenant petit à petit son activité principale. La plupart des pièces produites sont toutes fortement inspirées par l’univers équestre et ses traditions. Les équipements pour le cheval disparaissent complètement en 1952, lorsqu’André Poursin succède à son père. Il entreprend dès lors une modernisation progressive qui sera poursuivie par son fils Jacques lorsque que celui-ci prendra la direction en 1969. Cette modernisation permettra d’accompagner l’essor de la maroquinerie française de qualité et de luxe dans les années 70’ et 80’.
En 1981, Jacques Poursin associe ses deux fils à l’activité de l’entreprise, c’est ainsi la 4ème génération qui se succède. A ce moment, l’attelage de loisir connaît un nouvel engouement, Poursin reprend alors ses fabrications d’après les modèles ancestraux avec des moyens plus performants mais toujours dans le plus pur respect d’un savoir-faire unique et des traditions de qualité qui font la notoriété de la Maison.
Aujourd’hui, que ce soit dans le domaine de la production de fournitures pour maroquinerie que dans celui du harnachement, la confiance d’une clientèle internationale prestigieuse est le gage de reconnaissance pour la passion et l’amour du bel ouvrage.
MAISON POURSIN – Rue des Vinaigriers – Paris
Le magasin de vente est digne d’un décor de Marcel Carné avec ses armoires de fer, ses casiers et ses tiroirs emplis de milliers de boucles, mousquetons, rivets et autres pièces en laiton pour la maroquinerie et le harnachement de tradition. L’atelier sous verrière est, lui aussi, resté dans son jus. Horloge d’époque, vieilles machines-outils, ouvriers au savoir-faire appliqué… le temps semble s’être arrêté au XIXème siècle. A l’étage, la Maison conserve une fabuleuse collection de matrices d’estampage et de plaques d’initiales et chiffres entrelacés. Dans l’atelier trônent des anciennes presses Crimar ainsi que deux machine U.S. The Baird®, témoins de la Grande Guerre. Les Américains avaient apporté ces machines pour fabriquer leur propre matériel et les ont mises en vente en 1919. Poursin en a fait bon usage. Entretenues et régulièrement graissées, ces pièces de musée pourraient reprendre du service demain matin.
http://www.poursin-paris.fr
Contact presse : Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – christian@lemoinedelasalle.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé

Jusqu’au 16 février, découvrez le pop’up store « Spring Royal » de JOYCE GALLERY…

Entre mode, décoration et design, retrouvez les créations originales de Catherine Osti, Nathalie Gagneux, La Môme Bijou, Maison Pourchet, Jérom Léger…
Jusqu’au 16 février 2018
Joyce Gallery
168, Galerie de Valois – Jardin du Palais Royal – 75001 Paris
http://www.joyce.com
Contacts presse :
Christian Lemoine de La Salle +33 6 08 56 23 91 – christian@lemoinedelasalle.com
Nicolas Dal Sasso +33 6 723 00 728 – dalsasso.communication@gmail.com

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Non classé